Liens d'accessibilité

Télécoms : MTN affirme poursuivre les discussions avec le régulateur nigérian


Un kiosque MTN à Lagos, au Nigeria, le 22 avril 2013. (AP Photo/Sunday Alamba file)

Un kiosque MTN à Lagos, au Nigeria, le 22 avril 2013. (AP Photo/Sunday Alamba file)

Le géant sud-africain MTN n'a ni confirmé ni infirmé avoir proposé de payer 1,5 milliard de dollars pour résoudre le litige.

Le géant des télécommunications sud-africain MTN a annoncé vendredi poursuivre ses négociations avec le régulateur nigérian pour régler l'amende record infligée par celui-ci, sans confirmer ni infirmer avoir proposé de payer 1,5 milliard de dollars pour résoudre le litige.

"MTN Nigeria continue de négocier avec les autorités du Nigeria dans le but d'obtenir une résolution à l'amiable dans cette affaire, "a indiqué la compagnie dans un communiqué.

MTN réagit à des informations parues dans la presse qui affirmait jeudi que la compagnie avait proposé de payer 1,5 milliard de dollars au régulateur nigérian, selon une lettre de l'avocat du géant des télécommunications.

L'opérateur a écopé d'une amende record de 3,9 milliards de dollars infligée par l'autorité des communications du Nigeria (NCC) pour n'avoir pas respecté en août 2015 l'ordre de désactiver dans un délai d'une semaine toutes les cartes SIM anonymes.

Avant cette mesure, prise notamment pour faire face à la rébellion islamiste de Boko Haram active au Nigeria, il était possible d'acheter une puce sans présenter de papiers d'identité.

Cette semaine, à l'occasion d'une visite du président sud-africain Jacob Zuma au Nigeria, son homologue Muhammadu Buhari a tancé MTN, les accusant d'avoir fait le jeu de Boko Haram.

Le comité sénatorial chargé des télécommunications au Nigeria s'est réuni jeudi au sujet de cette amende, affirmant que les négociations avec MTN allaient se poursuivre encore pendant deux semaines.

Fin février, la compagnie a déjà versé 250 millions de dollars et retiré son action en justice pour contester l'amende.

AFP

XS
SM
MD
LG