Liens d'accessibilité

Un militant arrêté pour avoir appelé à manifester contre Deby


Un militant de la société civile tchadienne, Mahamat Nour Ahmed Ibedou, a été arrêté et est détenu à la police judiciaire de N'Djamena, après avoir appelé à manifester contre le président Idriss Deby Itno, a-t-on appris mardi de source policière

Le porte-parole de la coalition "Ça suffit" a été arrêté lundi "pour avoir distribué des tracts appelant à une marche pacifique" le lendemain, a indiqué à l'AFP une source policière sous couvert d'anonymat.

Le militant, gardé à la police judiciaire, a été mis à la disposition du procureur de la République qui a ouvert une enquête, a affirmé cette source.

Selon la même source, le porte parole du mouvement "Iyina" ("on est fatigués", en arabe local), Nadjo Kaina Palmer, est également "activement recherché".

Ces derniers jours, ces deux mouvements de la société civile avaient appelé la population à marcher pacifiquement dans toutes les villes du pays pour protester contre la candidature du président sortant Idriss Deby Itno, au pouvoir depuis 26 ans, à l'élection présidentielle du 10 avril.

Mais samedi, le ministre de la Sécurité publique et de l'Immigration Ahmat Mahamat Bachir a interdit "toute manifestation publique qui sort du cadre de la campagne électorale".

Seules "les manifestations des candidats aux élections présidentielles" sont désormais autorisées, a-t-il précisé.

Le régime tchadien, pays producteur de pétrole à la population très pauvre, a été confronté ces dernières semaines à une contestation inédite à la suite d'un mouvement de lycéens qui dénoncent depuis le 15 février le viol d'une jeune Tchadienne par des fils de dignitaires. Deux lycéens ont été tués par la police et l'armée au cours de ces manifestations.

Idriss Deby Itno, arrivé au pouvoir par la force en 1990, et candidat à un cinquième mandat, affrontera 13 autres candidats.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG