Liens d'accessibilité

Tchad : "Justice sera rendue", promet Idriss Deby sur un cas de viol qui secoue N'Djamena


Le président tchadien Idriss Déby Itno

Le président tchadien Idriss Déby Itno

Le président tchadien Idriss Déby Itno a qualifié d’"ignoble" le viol d’une lycéenne contre lequel ont manifesté lundi à N’Djamena des centaines des jeunes avant d’être dispersés par la police.

M. Déby a publié un communiqué dans lequel il affirme réagir en père de famille.

"C'est en père de famille scandalisé que je réagis (...) à cet acte barbare, ignoble et innommable", a déclaré le chef de l'Etat tchadien dans son communiqué, promettant que "justice sera rendue"

Plusieurs centaines de jeunes Tchadiens ont manifesté lundi dans la capitale tchadienne contre ce viol dont les auteurs présumés ont posté les images de la victime en pleurs sur des réseaux sociaux.

La victime, une jeune fille identifiée sous le nom de Zouhoura a, selon les manifestants, été enlevée ce week-end et violée par cinq jeunes hommes, issus de familles d'officiers supérieurs, selon les manifestants.

Les manifestants parlent d’au moins un mort et plusieurs blessés.

Une affirmation démentie par les forces de l'ordre. "Nous avons maîtrisé la situation, il n y a pas eu d'arrestation et pas de victime à ma connaissance", a assuré à l'AFP le colonel Paul Manga, porte-parole de la police.

"Nous avons arrêté deux des violeurs, mis à la disposition du procureur pour la suite de l'enquête", a-t-il ajouté.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG