Liens d'accessibilité

Trois jours de deuil national en mémoire des victimes du double attentat à N’Djamena


Idriss Déby, le président du Tchad.

Idriss Déby, le président du Tchad.

Le deuil national de trois jours est observé au Tchad depuis mercredi, d’après un décret signé par le président tchadien. Dans le même temps, les enquêtes se poursuivent sur le double attentat qui a tué lundi une trentaine de personnes.

Idriss Déby Itno a déclaré que "deux attentats, commis par les éléments de la secte Boko Haram, prouve que les terroristes et leurs commanditaires sont loin d'abandonner les actes macabres et ignobles et leur plan diabolique de détruire le Tchad". Mais "le Tchad, ajoute-t-il, ne se pliera jamais devant un chantage terroriste".

Et de prévenir que les forces armées tchadiennes "sauront répondre à cet affront de manière appropriée et rapide".

Ces attaques simultanées n'ont pas été revendiquées mais les autorités ont rapidement accusé les islamistes nigérians de Boko Haram d'en être les auteurs.

L'armée tchadienne participe en première ligne à une opération militaire régionale visant à chasser le groupe du nord-est du Nigeria.

Entre-temps, les enquêteurs tchadiens sont à pied d’œuvre à N’Djamena pour faire la lumière sur le double attentat-suicide de lundi, qui a fait 28 morts y compris quatre kamikazes présumés, a déclaré à VOA Afrique le procureur de la République, Alghassim Khamis. C’est la première fois que le Tchad fait face à une attaque terroriste de cette nature et de cette ampleur.

XS
SM
MD
LG