Liens d'accessibilité

Tata Motors compte renommer sa Zica à cause du virus Zika


Photo d’archives : Ratan Tata, patron du conglomérat indien Tata, posant devant la Tata Nano, l’une des petites voitures fabriquées par le groupe lors d’une cérémonie à Mumbai, en Inde, le 28 juin 2010.

Photo d’archives : Ratan Tata, patron du conglomérat indien Tata, posant devant la Tata Nano, l’une des petites voitures fabriquées par le groupe lors d’une cérémonie à Mumbai, en Inde, le 28 juin 2010.

Le groupe indien veut trouver un autre nom pour sa nouvelle petite voiture pour empêcher toute confusion avec l'épidémie du virus Zika, qui, elle, constitue "une urgence de santé publique de portée mondiale", selon l'Organisation mondiale de la Santé.

Le constructeur automobile indien Tata Motors envisage de changer le nom de sa citadine, la Zica, qui doit être lancée prochainement, afin d'éviter tout rapprochement malheureux avec le virus Zika, en pleine progression, a-t-il indiqué mardi.

Tata Motors déploie d'intenses efforts de promotion depuis quelques semaines autour de sa petite Zica, ou "zippy car", avec le renfort de la star du Barça, Lionel Messi.

Mais ce lancement intervient au moment où le virus Zika se développe rapidement en Amérique du sud et est soupçonné de provoquer des malformations congénitales.

"Nous évaluons la situation. Aucune décision n'a encore été prise", a dit Minaro Shah, responsable de la communication de Tata Motors, à l'AFP.

Le modèle doit être présenté au salon automobile indien Auto Expo 2016 qui ouvre ses portes cette semaine à New Delhi.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a qualifié lundi d'"urgence de santé publique de portée mondiale" l'épidémie du virus Zika. Le Brésil a déconseillé dans la foulée aux femmes enceintes de venir aux JO cet été.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG