Liens d'accessibilité

Une radio privée incendiée lors d'un raid mystérieux à Zanzibar


La police déployée à Zanzibar lors des manifestations contre les irrégularités liées aux élections, 26 octobre 2015.

La police déployée à Zanzibar lors des manifestations contre les irrégularités liées aux élections, 26 octobre 2015.

Un groupe d’une quinzaine de personnes masquées ont incendié le studio de Hits FM, une station de radio privée, à Zanzibar, capitale de l'archipel tanzanien du même nom, rapporte la police.

Le groupe d'hommes masqués est entré en force dans le studio à l'aube, a répandu du carburant sur le matériel et y a mis le feu avant de s'enfuir.

Tous les équipements de production de la radio ont été détruits.

La police affirme ne pas connaître les motifs de cette attaque.

"C'était une action rapide qui a duré environ 15 minutes. Ils m'ont couvert le visage, dont la bouche, avec un morceau de tissu et m'ont ordonné de me taire", a raconté Ali Abdalla, un journaliste de la radio visée Hits FM, emmené à l'extérieur du bâtiment pendant que les incendiaires y mettait le feu.

"Le motif de ce raid est peu clair", a commenté un responsable de la police Salum Msangi. Il n'était pas possible de le lier dans l'immédiat à la crise née de l'annulation pour fraude des récentes élections sur l'archipel semi-autonome tanzanien - destinées à élire le président de Zanzibar et les parlementaires locaux, en même temps que le président et les députés tanzaniens.

Zanzibar a également été le théâtre de tensions politiques et interconfessionnelles ces dernières années - avec des attaques à la grenade - et ces violences ont affecté le secteur clé du tourisme.

Des discussions sont en cours pour trouver une issue à la crise née de l'annulation du scrutin sur l'archipel.

Dès le lendemain des élections, Seif Sharif Hamad, vice-président de Zanzibar et chef du Front civique uni (CUF), principal parti d'opposition de l'archipel, s'était déclaré vainqueur de la présidentielle locale, avant toute annonce officielle de résultats.

La Tanzanie est née en 1964 de l'union du Tanganyika - continental - et de l'archipel de Zanzibar, qui bénéficie de son propre président et d'un gouvernement et d'un Parlement locaux.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG