Liens d'accessibilité

Syrie: l'ONU livre de l'aide à trois localités rebelles


Des membres de la Croix-Rouge syrienne près des véhicules de secours dans la ville assiégée de Madaya à environ 24 kilomètres de Damas, en Syrie, le 11 janvier 2016. (AP Photo)

Des membres de la Croix-Rouge syrienne près des véhicules de secours dans la ville assiégée de Madaya à environ 24 kilomètres de Damas, en Syrie, le 11 janvier 2016. (AP Photo)

L'ONU a livré vendredi de l'aide humanitaire à trois localités rebelles à l'est de Damas, la deuxième opération de ce genre depuis l'entrée en vigueur il y a une semaine d'une trêve fragile en Syrie.

A l'entrée de la Ghouta orientale, région agricole située à l'est de Damas et majoritairement sous contrôle des rebelles, le coordinateur de l'ONU pour l'aide humanitaire en Syrie a indiqué à des journalistes que la nourriture, des médicaments et des produits nutritifs pour enfants chargés dans 23 camions allaient être distribués à 20.000 personnes dans les localités de Saqba, Ain Tarma et Hazzé.

Ces livraisons "vont continuer dans les prochains jours avec nos partenaires du Croisant-Rouge, du CICR et d'autres ONG humanitaires travaillant en Syrie, en profitant des circonstances favorables des derniers jours après la diminution considérable des opérations militaires", a ajouté Yaacoub al-Helou.

Une trêve, initiée par les États-Unis et la Russie, est entrée en vigueur samedi et tient en dépit de quelques violations.

"J'espère que les livraisons d'aide seront étendues à toute la Ghouta orientale et à d'autres villes de Syrie, dans le nord de Homs et le nord d'Alep. Ces aides sont une goutte dans un océan de besoins", a ajouté M. Helou.

Il a annoncé que l'ONU allait revenir pour donner de l'aide notamment à Douma, Zamalka et Erbine, des localités situées dans la Ghouta orientale.

Plusieurs localités de cette région sont assiégées par les forces progouvernementales depuis 2013 et ont fait l'objet de nombreux bombardements.

Lundi, la première livraison d'aide humanitaire depuis l'instauration de la trêve en Syrie avait eu lieu à Mouadamiyat al-Cham, ville rebelle située au sud-ouest de Damas et encerclée par l'armée.

L'ONU avait annoncé dimanche qu'elle porterait assistance dans les cinq jours suivants à 154.000 personnes dans des localités syriennes assiégées par des belligérants.

Jeudi, Jan Egeland, le conseiller spécial pour l'aide humanitaire de l'émissaire de l'ONU pour la Syrie, avait déclaré à l'AFP que malgré "de grands progrès", il restait beaucoup à faire pour acheminer l'aide aux populations civiles.

Plus de 450.000 personnes sont prises au piège dans des villes et villages de Syrie, parfois depuis des années, selon le Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Zeid Ra'ad Al-Hussein.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG