Liens d'accessibilité

Regain de violence en Syrie


Les forces du régime de Damas et une coalition de rebelles se livrent depuis quelques jours à une violente bataille pour le contrôle de Alep, la capitale économique du pays. Ces affrontements surviennent alors que le troisième round de négociations pour la paix a repris le 13 avril à Genève.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, plus de 200 combattants de différentes factions armées ont été tués depuis dimanche dans la province d'Alep, sans qu'aucun camp n'ait pu réellement avancer sur le terrain.

l'OSDH ajoute que L'EI s'est emparé jeudi dans cette zone de six villages tenus par les rebelles dont le plus important, Hiwar Kallis.

Cette intensification des combats survient alors que des pourparlers pour un règlement politique de cette guerre ont lieu à Genève sous l'égide de l'ONU.

La délégation du régime syrien est arrivée vendredi en Suisse pour participer à ces négociations indirectes avec les rebelles.

Le principal point d'achoppement reste le rôle du président Bachar al-Assad que l'opposition voudrait voir partir dès le début de la transition politique.

En Syrie, le déchainement de violences a gonflé le flux des déplacés.

Selon l'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch, 30.000 civils ont fui en 48 heures les combats opposant les jihadistes du groupe Etat islamique aux rebelles dans des secteurs de la province d'Alep bordant la frontière turque.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG