Liens d'accessibilité

Syrie : 120 morts près de Damas dans l'attentat le plus sanglant depuis 2011


Des Syriens sur la scène des deux explosions dans le quartier pro-régime de Zahraa, dans la province de Homs province, en Syrie, le 21 février 2016. (SANA via AP)

Des Syriens sur la scène des deux explosions dans le quartier pro-régime de Zahraa, dans la province de Homs province, en Syrie, le 21 février 2016. (SANA via AP)

Le groupe terroriste Etat islamique a revendiqué un double-attentat suicide perpétré dimanche au sud de Damas, près du sanctuaire de Sayeda Zeinab, un haut lieu du chiisme.

Au moins 120 personnes ont péri dans les attentats menés dimanche par les extrémistes de l'Etat islamique (EI) au sud de Damas selon le nouveau bilan d'une ONG, soit le bilan le plus lourd pour une attaque depuis le début du conflit syrien en 2011.

L'EI a revendiqué le double attentat suicide perpétré près du sanctuaire de Sayeda Zeinab, un haut lieu du chiisme situé à moins de 10 km de la capitale syrienne, faisant 120 morts selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), dont 90 civils.

Jusque-là, le bilan d'attentat le plus élevé était celui d'une double attaque suicide menée en mai 2012 par le Front Al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, et qui avait fait 112 morts dans le quartier de Qazaz à Damas.

Depuis le début du conflit, la plupart des attentats suicide ou à la voiture piégée ont été menés par les jihadistes d'Al-Nosra ou de l'EI, dont le rôle dans cette guerre a largement contribué à marginaliser les groupes rebelles combattant le régime du président Bachar al-Assad.

AFP

XS
SM
MD
LG