Liens d'accessibilité

Syrie : Kofi Annan "alarmé" par les attaques du gouvernement


Une attaque à Khaldiyeh, Homs, le 18 avril 2012

Une attaque à Khaldiyeh, Homs, le 18 avril 2012

En dépit de la trêve, le gouvernement syrien dit qu’il répond aux attaques de ceux qu’il appelle des «terroristes armés».

L’émissaire de l’ONU et de la Ligue arabe en Syrie, Kofi Annan, s’est dit alarmé par les rapports de presse faisant état d’attaques de l’armée syrienne dans les endroits visités par les soldats non armés des nations-Unies qui essaient de surveiller le cessez-le-feu.

Selon des diplomates de l’ONU, l’ancien secrétaire général de l’organisation a fait cette remarque durant une réunion à huis clos, mardi, devant le Conseil de sécurité. Annan a parlé aux membres du Conseil par un lien vidéo à partir de la Suède.

L’Observatoire syrien des Droits de l’Homme a dit mardi à la VOA que des hommes armés ont tué un agent de renseignement syrien à Damas. Par ailleurs, sept personnes ont été blessées dans l’explosion d’un véhicule sur la place al-Marjeh, toujours à Damas.

Kofi Annan (archives)

Kofi Annan (archives)

En dépit de la trêve, le gouvernement syrien dit qu’il répond aux attaques de ceux qu’il appelle des « terroristes armés ».

Les diplomates à l’ONU disent que lors de la vidéoconférence de mardi, l’émissaire Kofi Annan a dit qu’il est nécessaire d’accéler le déploiement des observateurs internationaux sur le terrain.

L’équipe initiale de six membres a été portée à 11, et un groupe plus important de 300 personnes est attendu dans un proche avenir, a indiqué un porte-parole de la mission onusienne.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG