Liens d'accessibilité

La Suisse gèle les avoirs de l’Ivoirien Laurent Gbagbo et du Tunisien Zine El Abidine Ben Ali


La présidente suisse, Micheline Calmy-Rey (Archives)

La présidente suisse, Micheline Calmy-Rey (Archives)

Les autorités suisses ont annoncé le gel des avoirs du président sortant ivoirien, Laurent Gbagbo, et du président déchu tunisien, Zine El Abidine Ben Ali.

Cette décision a été prise pour assurer que le système financier suisse ne devienne pas un refuge de fonds « illégalement » pris aux peuples de Côte d’Ivoire et de Tunisie, a déclaré la ministre suisse des Affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey, mercredi.

Mme Calmy-Rey, qui occupe la présidence tournante de la Suisse, a précisé que les avoirs, en Suisse, de Gbagbo et de Ben Ali ainsi que ceux de leurs proches seront « immédiatement » gelés. Dans le cas de M. Gbagbo, le gel restera en place pendant trois ans, a précisé Mme Calmy-Rey.

La Suisse, a-t-elle ajouté, espère que les nouvelles sanctions contre Gbagbo et Ben Ali encourageront les autorités ivoriennes et tunisiennes à chercher de l'aide pour engager des actions judiciaires contre les deux hommes.

L’Union européenne et les Etats-Unis ont gelé les avoirs du président sortant ivoirien suite à son refus de céder le pouvoir à son rival, Alassane Dramane Ouattara, dont la victoire électorale a été reconnue par la communauté internationale.

XS
SM
MD
LG