Liens d'accessibilité

Suspension du procès Amadou Haya Sanogo au Mali


Reprise du procès d'Amadou Haya Sanogo devant la cour d'assises de Sikasso, dans le sud du Mali, le 1er décembre 2016. (VOA/Kassim Traoré)

La cour d’assise qui siège pour la circonstance à Sikasso, a suspendu jusqu’au 5 décembre, le procès de l’ex-chef de la junte malienne, accusé pour "assassinat et complicité d'assassinat" de militaires. Les avocats de la défense étaient absents de la salle d'audience.

Amadou Haya Sanogo et ses co-accusés sont entrés dans la salle, mais leurs avocats sont restés dehors, exigeant d’être autorisés d’utiliser leur téléphone.

Le procès a été bloqué car aucun téléphone n'est admis dans la salle d’audience.

La défense a demandé qu'une salle soit aménagée pour les communications téléphoniques tout en refusant d’entrer dans la salle.

Le ministère public constatant l’absence des avocats de la défense a réclamé la suspension du procès.

Mahamadou Berthe, président de la session supplémentaire de la cour d’assise en transport à Sikasso a, dés lors, suspendu l’audience jusqu’au lundi 05 décembre 2016. En attendant que les choses rentrent dans l’ordre.

Le procès était juste à sa deuxième audience.

Reportage de Kassim Traore

XS
SM
MD
LG