Liens d'accessibilité

Suspension du déploiement d'un module gonflable à la Station spatiale internationale


Le porte-avions USS George Washington

Le porte-avions USS George Washington

Le déploiement d'un module gonflable expérimental de la société américaine Bigelow Aerospace à la Station spatiale internationale (ISS), a été interrompu après plusieurs heures mais pourrait reprendre vendredi quand les ingénieurs auront déterminé la cause du problème.

"Les efforts pour déployer le Bigelow Expandable Activity Module ou BEAM ont été arrêtés pour la journée après plusieurs heures de tentative pour faire entrer l'air dans le module", a indiqué la Nasa, dont la télévision retransmettait en direct la manoeuvre.

Les contrôleurs de vol de la Station à Houston (Texas) ont informé l'astronaute américain Jeff Williams, chargé du déploiement, que le BEAM ne s'était déployé que de quelques centimètres en longueur et en diamètre au moment où il a été décidé de suspendre la manoeuvre.

Les ingénieurs sont réunis pour déterminer un plan d'action avec la possibilité de faire une nouvelle tentative vendredi matin, a précisé l'agence spatiale américaine.

Le BEAM, d'une masse de 1,4 tonne, a été acheminé à l'avant-poste orbital par le vaisseau de fret non-habité Dragon, de la société SpaceX, le 10 avril.

Le grand avantage de ce module c'est qu'il prend nettement moins d'espace qu'une construction classique avant son déploiement : dégonflé il peut rentrer dans un cylindre de 1,7 mètre de longueur sur 2,3 m de diamètre.

Une fois déployé, il multiplie son volume par 4,5 en se gonflant d'air respirable procurant un espace de 16 mètres cube, soit l'équivalent d'une petite chambre.

Le BEAM doit rester déployé deux ans à la Station pour y être testé.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG