Liens d'accessibilité

Survol des programmes 2016 des démocrates et des républicains

  • Timothée Donangmaye

Les candidats présumés, la démocrate Hillary Clinton et le républicain Donald Trump

Les candidats présumés, la démocrate Hillary Clinton et le républicain Donald Trump

Républicains et démocrates ont achevé l’élaboration des programmes de leurs partis pour la présidentielle 2016. Ceux-ci seront adoptés lors de leurs conventions respectives pour la suite de la campagne électorale.

Les républicains ont cherché à ménager la chèvre et le chou dans la mesure du possible. Ainsi, leur candidat présumé, Donald Trump, est un modéré par rapport à la question homosexuelle et celle de l’avortement. Cependant, le projet de son parti maintient que « le mariage naturel » est celui entre un homme et une femme. Le document réitère son opposition à l’avortement.

Pour ce qui est du libre-échange, le débat a tourné autour de la suppression des barrières douanières entre les régions Asie-pacifique et Amérique. Les républicains avaient rejoint le président Obama pour appuyer les négociations. Donald Trump rejette cet accord, estimant que le Partenariat Trans-Pacifique nuirait aux entreprises américaines. Pour contourner la difficulté, le programme républicain prévoit que ce Partenariat ne soit pas adopté au Congrès avant le changement attendu à la Maison Blanche et que tous les accords commerciaux soient soigneusement passés à la loupe.

Quelques points de convergence

Un point de convergence : c’est l’immigration. Le programme républicain appelle à la construction d’un mur tout le long de la frontière avec le Mexique – projet donc Donald Trump a souvent parlé- et une réforme de l’immigration, avec notamment une baisse de l’immigration légale.

Autre point d’accord, en politique étrangère : le programme républicain critique la politique de l’administration Obama en Iran ou en Libye, ainsi que l’accord sur le nucléaire avec Téhéran.

Chez les démocrates, le sénateur Bernie Sanders a peut-être perdu les primaires, mais a réussi à imposer nombre de ses idées dans le programme de son parti

"Le programme le plus progressiste" selon les démocrates

C’est le cas d’une revalorisation du salaire minimum fédéral de 7 dollars 25 à 15 dollars l’heure, la lutte pour l’égalité de salaire entre hommes et femmes ainsi que la réforme du financement des études supérieures, ou encore la gratuité des études dans certaines universités. Des idées chères à Bernie Sanders ainsi que le maintien du coût de l’assurance-maladie à un niveau accessible

Les démocrates se proposent de soutenir les programmes de visa et une réforme de l’immigration. Ils sont favorables à des mesures provisoires en faveur de certains immigrants en situation irrégulière, notamment les mineurs et les parents d’enfants nés aux Etats-Unis.

Comme les républicains, les démocrates se disent favorables au port d’armes, mais demandent un examen approfondi du casier judicaire des acheteurs, de même que l’interdiction de la vente de fusils d’assaut aux particuliers.

Le mea culpa de la juge Ginsburg

Signalons que la doyenne de la Cour suprême américaine, Ruth Bader Ginsburg, a dit jeudi "regretter" ses propos très durs sur Donald Trump, qu'elle avait traité d'"imposteur". Elle ajoute, dans son communiqué, qu’elle devrait éviter de faire des commentaires sur un candidat à une fonction publique et promet à l'avenir qu’elle sera plus prudente.

XS
SM
MD
LG