Liens d'accessibilité

Conflit soudanais : deux diplomates américains expriment leur inquiétude


Le président sud-soudanais Salva Kiir (à g.) est reçu en octobre 2011 à Khartoum par son homologue soudanais Omar Béchir

Le président sud-soudanais Salva Kiir (à g.) est reçu en octobre 2011 à Khartoum par son homologue soudanais Omar Béchir

Deux diplomates américains ont fait part de leur «profonde inquiétude» face à la violence qui règne à la frontière séparant le Soudan et le Soudan du Sud, à la fin d'une visite dans la région.

L'envoyé spécial américain pour le Soudan, Princeton Lyman, et le Conseiller-adjoint pour la Sécurité nationale, Denis McDonough, se trouvaient à Khartoum et à Juba pour des entretiens dimanche et lundi.

Dans une déclaration lundi, la Maison Blanche a fait savoir que les deux hommes ont discuté des dernières attaques transfrontalières dans les États du Kordofan méridional et du Nil Bleu, et de la crise humanitaire provoquée par ces attaques, dans la région frontalière.

Des habitants du Nil Bleu déplacés par la guerre entre l'armée soudanaise et un groupe rebelle

Des habitants du Nil Bleu déplacés par la guerre entre l'armée soudanaise et un groupe rebelle



Les diplomates ont déclaré aux officiels soudanais à Khartoum que la crise humanitaire est aggravée par la décision du Soudan de bloquer l'aide internationale destinée aux civils de la région, a indiqué La Maison Blanche.

A Juba, les diplomates ont rappelé aux responsables sud-soudanais que le Sud doit respecter la souveraineté du Soudan et mettre fin à son soutien aux groupes armés dans les états du Kordofan méridional et du Nil Bleu.

XS
SM
MD
LG