Liens d'accessibilité

Un parti allié au Sud-Soudan appelle au renversement du président Omar el-Béchir


Omar el-Béchir, à Khartoum (1er mai 2010)

Omar el-Béchir, à Khartoum (1er mai 2010)

Le président soudanais Omar el-Béchir est recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour des présumés crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Le parti des anciens rebelles soudanais appelle au renversement du président du Soudan, Omar el-Béchir. Dans une interview accordée à la VOA, Yasir Arman, qui dirige le Mouvement de libération populaire du Soudan-Nord, dit qu’ “il est plus que temps de changer de régime à Khartoum”. Arman a fait savoir que le leader soudanais est pire que Mouammar Kadhafi et l’ex-président tunisien Zine El Abadine Ben Ali.

C’est la première fois que le SPLM-Nord a ouvertement réclamé le départ du président Béchir. Le chef du groupe accuse le parti de M. Béchir, le Congrès national, d’avoir commis des atrocités dans l’Etat limitrophe du Kordofan-Sud, où l’armée soudanaise se livre à une guerre depuis juin dernier contre les forces appuyant le Sud-Soudan. Le SPLM-Nord est la branche septentrionale du parti au pouvoir au Sud-Soudan, qui s’est divisé en deux quand le Sud a déclaré son indépendance, il y a deux mois.

Par ailleurs, Les Nations unies se disent préoccupées par l’impact humanitaire des combats se déroulant actuellement dans l’Etat du Nile Bleu, entre l’armée soudanaise et des éléments pro-sudistes. Autre sujet d’alarme à L’ONU, la persistance des affrontements dans le Kordofan méridional. A Washington, l’administration Obama a fait savoir que les combats constituent un obstacle à l’amélioration des rapports avec Khartoum.

Des milliers de personnes ont fui le Kordofan-Sud à cause de la guerre

Des milliers de personnes ont fui le Kordofan-Sud à cause de la guerre

Le président soudanais Omar el-Béchir est recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour des présumés crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Il est également accusé de génocide dans la région de Darfour, à l’ouest du Soudan. Son gouvernement affronte différents groupes rebelles depuis 2003.

XS
SM
MD
LG