Liens d'accessibilité

Procès Hissène Habré : d’importantes contributions financières promises selon Human Rights Watch


L'ancien président tchadien Hissène Habré (Archives)

L'ancien président tchadien Hissène Habré (Archives)

La capitale sénégalaise doit abriter le 24 novembre une réunion des donateurs disposés à financer le procès d’Hissène Habré. En Juillet 2006, l’Union Africaine avait demandé au Sénégal de juger l’ancien président tchadien, mais le gouvernement sénégalais avait laissé entendre qu’il ne commencerait la procédure judiciaire que lorsque le financement du procès serait entièrement bouclé. Hissène Habré vit en exil près de Dakar depuis bientôt 20 ans.

« Le Sénégal avait été estimé les coûts à 27 millions d’euros ; l’Union africaine et l’Union européenne ont présenté un budget global de 8,5 millions d’euros, donc un budget beaucoup plus raisonnable », a expliqué Reed Brody de Human Rights Watch. Selon M. Brody, « l’Union africaine, l’Union européenne, la Belgique, le Tchad, les Pays-Bas, les Etats-Unis ont déjà annoncé des contributions importantes. »

A lire aussi

XS
SM
MD
LG