Liens d'accessibilité

Egypte : de nombreux travailleurs toujours en grève


Des Egyptiens dans un café

Des Egyptiens dans un café

Plus de 10 000 employés du textile ont reconduit leur grève mercredi, paralysant certaines usines. Le débrayage a aussi entrainé la fermeture des banques et bloqué des autobus au Caire. Policiers, employés d’aéroport, ambulanciers et ingénieurs électriciens se sont joints à la grève.

Les grèves en Egypte se sont propagées, mercredi, au principal aéroport international ainsi qu’à la plus grande usine textile du pays et ce, au moment où le comité chargé de réviser la Constitution entame ses travaux. Les travailleurs ont défié le second avertissement en trois jours du Conseil suprême des forces armées leur enjoignant de reprendre le travail.

Plus de 10 000 employés du textile ont reconduit leur grève mercredi, paralysant certaines usines. Le débrayage a aussi entrainé la fermeture des banques et bloqué des autobus au Caire. Policiers, employés d’aéroport, ambulanciers et ingénieurs électriciens se sont joints à la grève.

Un homme ayant acheté du pain au Caire

Un homme ayant acheté du pain au Caire

Les économistes avertissent que cette situation aggrave une crise financière déjà catastrophique et décourage les investisseurs.

Pendant ce temps, le comité mis en place par le régime militaire pour réviser la Constitution a entamé ses travaux. Il a dix jours pour rendre sa copie.

Selon le ministre égyptien de la santé, le bilan provisoire des manifestations anti-Moubarak en Egypte est d’au moins 365 morts et quelques 5 000 blessés.

XS
SM
MD
LG