Liens d'accessibilité

Stephen Keshi est mort à l'âge de 54 ans d'une crise cardiaque


Stephen Keshi lors de la Coupe africaine des Nations le 10 février 2013.

Stephen Keshi lors de la Coupe africaine des Nations le 10 février 2013.

Pendant la nuit de mardi à mercredi, la Nigeria Football Federation a annoncé la mort de Stephen Keshi à l'âge de 54 ans. Il est mort d'une crise cardiaque à Bénin city, dans l'ouest du Nigeria.

Sur son compte Twitter, la NFF, la Nigeria Football Federation a annoncé sa mort mercredi dans la nuit :

Celui que l'on surnommait "The Big Boss" était une légende du football nigérian. Né au Lagos le 31 janvier 1962, il était le défenseur des Super Eagles et incarnait l’âge d’or du football nigérian, avec l'inoubliable victoire de la CAN 1994, suivie des huitième de final de la Coupe du monde joué aux États-Unis.

Durant sa carrière, il passe quatre saisons à Anderlecht, remportant un titre de champion de Belgique en 1991 et deux coupes de Belgique en 1988 et 1989. Il porte ensuite les couleurs du RC Strasbourg de 1991 à 1993. Il a également joué aux États-Unis et en Malaisie où il achève sa carrière de joueur en 1997.

Sur Twitter, le président de la Nigeria Football Federation, Amaju Pinnick, a partagé sa tristesse : "Keshi était un superhéro. Sa mort est une grande perte pour le Nigeria en tant qu'État, pas seulement pour le football".

Claude Leroy, actuel sélectionneur du Togo, déplore la perte d'un ami sur VOA Afrique

Un sélectionneur de choix

Joueur brillant, il dirige sa carrière vers celle de sélectionneur. Il commence par le Togo de 2004 à 2006. Il qualifie d'ailleurs l'équipe pour la Coupe du monde 2006.

Vient ensuite le Mali de 2008 à 2010, puis de nouveau le Togo en 2011 avant de retourner sur sa terre natale en rejoignant l'équipe du Nigeria.

Il démissionne du poste de sélectionneur suite à l’élimination du Nigeria au cours des qualifications de la CAN 2015. Il revient en avril 2015, avant d'être limogé en juillet 2015, deux années avant la fin de son contrat.

CAN 2013 : l'événement historique de sa vie

Le summum de sa carrière est atteint lors de la victoire du Nigeria lors de la Coupe d’Afrique des nations 2013. En Afrique du Sud, il emmène les « Super Eagles » à la victoire.

Stephen Keshi devient le second footballeur, après l’Egyptien Mahmoud El Gohary, à avoir gagné la CAN en tant que joueur, puis en tant qu’entraîneur.

Lors de la Coupe du monde 2014, l'équipe du Nigeria est éliminée par la France en 8e de finale, une défaite au goût de victoire : jamais un coach africain n’avait franchi le premier tour d’un Mondial.

Hommages sur Twitter

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG