Liens d'accessibilité

La liberté religieuse toujours bafouée en Iran, en Arabie saoudite et au Soudan, entre autres selon le département d’Etat


Des fidèles dans l'église Saint Antoine de Hanoi, au Vietnam

Des fidèles dans l'église Saint Antoine de Hanoi, au Vietnam

L’objectif n’est pas tant de punir ces pays que de les encourager à améliorer la situation, a expliqué la secrétaire d’Etat Hillary Clinton lors d’une conférence de presse.

L’Iran, l’Arabie saoudite et la Corée du Nord figurent parmi les pays épinglés par le rapport 2010 du département d’Etat américain sur la liberté religieuse dans le monde.

Le document évalue la situation dans près de 200 pays et identifie ceux où la liberté de religion est violée et qui, de ce fait, pourraient s’exposer à des sanctions américaines. La Birmanie, la Chine, l’Erythrée, et l’Iran sont classés « Pays de préoccupation particulière », tout comme la Corée du Nord, l’Arabie saoudite, le Soudan et l’Afghanistan; une liste qui n’a pas changé par rapport à l’année dernière.

Une manifestante contre la discrimination religieuse en Italie

Une manifestante contre la discrimination religieuse en Italie

L’objectif n’est pas tant de punir ces pays que de les encourager à améliorer la situation, a expliqué la secrétaire d’Etat Hillary Clinton lors d’une conférence de presse. « Par ce rapport, nous n’entendons pas nous ériger en juges d’autres pays, ou nous présenter comme un exemple de perfection. Mais les Etats-Unis se soucient de la liberté religieuse ; nous avons travaillé avec ardeur pour la faire respecter et nous voulons que les gens puissent en jouir de manière universelle », a déclaré Mme Clinton.

La liberté religieuse n’est pas seulement menacée par les régimes autoritaires, mais aussi par des groupes extrémistes comme al-Qaida qui cherchent à attiser les tensions religieuses, a souligné la secrétaire d’Etat américaine.

Des centaines de milliers de musulmans à la Mecque

Des centaines de milliers de musulmans à la Mecque

L’Iran a régulièrement figuré parmi les Pays de préoccupation particulière depuis que cette liste a commencé à être dressée en 1999. Il continue de réprimer sévèrement les minorités religieuses non chiites comme les Bahais, note le rapport 2010 du département d’Etat. Le document souligne aussi que le président iranien Mahmoud Ahmadinejad poursuit sa virulente campagne antisémitique en remettant en question l’existence des camps d’extermination nazi.

Pour ce qui est de la Corée du Nord, le rapport du département d’Etat dit que la liberté religieuse n’y existe pas et que plusieurs militants des droits religieux figurent parmi les nombreux détenus politiques.

Le document fait état de quelques améliorations en Arabie saoudite. Toutefois, la pratique publique des religions non musulmanes demeure proscrite et le gouvernement saoudien n’a pas tout à fait honoré sa promesse de purger les manuels scolaires de passages incitant à la haine religieuse, a déclaré Michael Posner, secrétaire d’Etat-adjoint à la Démocratie, aux droits de l’Homme et au travail.

Le leader nord-koréen Kim Jong Il

Le leader nord-koréen Kim Jong Il

« Ce pays a pris quelques mesures, mais des références très négatives et des stéréotypes concernant les chrétiens, les Juifs et les autres subsistent dans les manuels scolaires saoudiens. Cela constitue de réels sujets de préoccupation. Evidemment, nous avons d’autres sujets d’intérêt avec les Saoudiens, mais ceci fait partie de la politique des droits de l’Homme », a déclaré secrétaire d’Etat-adjoint américain à la Démocratie, aux droits de l’Homme et au travail, ajoutant que les Etats-Unis continueront de soulever ces questions.

XS
SM
MD
LG