Liens d'accessibilité

S&P rétrograde la Russie en catégorie spéculative


(AP)

(AP)

L'agence de notation avait dit fin décembre qu'elle risquait d'ôter à la Russie sa note en catégorie d'investissement dès la mi-janvier, à la suite de la dégradation de sa situation monétaire.

MOSCOU (Reuters) - Standard & Poor's a annoncé lundi avoir abaissé la note souveraine de la Russie d'un cran, de BBB- à BB+, la ramenant ainsi en catégorie spéculative ("junk"), et lui assigner une perspective négative, estimant que ses perspectives de croissance se sont altérées. C'est la première fois depuis plus de 10 ans que la dette russe est assortie d'un statut spéculatif.

Le rouble a fléchi à 67,63 par dollar après cette annonce, soit une baisse de 5%. L'agence de notation avait dit fin décembre qu'elle risquait d'ôter à la Russie sa note en catégorie d'investissement dès la mi-janvier, à la suite de la rapide dégradation de sa situation monétaire et de l'affaiblissement de son économie. Elle estime que les protections externes et budgétaires du pays vont sans doute s'éroder en raison d'une pression extérieure toujours plus intense et du soutien de plus en plus marqué de l'Etat à l'économie locale.

La conséquence la plus immédiate de la décision de l'agence pour la Russie risque d'être une hausse de ses coûts d'emprunt car plusieurs fonds d'investissement et de pension ne sont pas autorisés à acheter autre chose que des placements à catégorie d'investissement.

La récession est attendue en Russie cette année car les sanctions occidentales liées au conflit ukrainien provoquent une fuite des capitaux et créent de l'inflation. Enfin, la chute des cours pétroliers grève sensiblement les recettes d'exportation. L'agence estime que l'inflation devrait dépasser 10% en 2015 tandis que la croissance devrait avoisiner 0,5% seulement par an sur la période 2015-2018, contre 2,4% en moyenne sur les quatre années précédentes.

XS
SM
MD
LG