Liens d'accessibilité

Souvenir et émotion à Boston


Photo prise lors des attentats du 15 mars 2013

Photo prise lors des attentats du 15 mars 2013

15 avril 2014, un an jour pour jour qu’ont eu lieu les attentats de Boston. Une cérémonie du souvenir a eu lieu mardi dans la ville

La douleur et la joie ont résonné ce mardi dans le Hynes Convention Center de Boston.

Victimes, premiers secours ou simples témoins se sont donnés rendez-vous pour se rappeler ces attentats du 15 avril 2013. Un jour tragique où leur destin a basculé.

Avant de perdre sa jambe, Adrianne Haslet Davis était encore danseuse en 2013 : "il y a un an, mon mari rentrait juste d’Afghanistan où il avait combattu la terreur. On a fait une longue marche dans Boston ensoleillé et, en quelques secondes, notre monde a changé pour toujours. C’est comme si c’était il y a quelques semaines mais on a encore un long chemin à parcourir", explique-t-elle.

D’autres n’ont pas survécu à leurs blessures. C’est le cas de Martin Richard. Un garçonnet de 8 ans dont le maire de Boston, Martin Walsh, a salué la mémoire : "ses parents, Bill et Denise ont dit récemment qu’ils pleuraient tous les jours depuis la perte de Martin. Ils ont aussi dit qu’ils riaient en pensant à lui. C’est la bonne façon de se souvenir d’un petit garçon : un zest de vie et un œil protecteur."

Dans un communiqué, le président Barack Obama a salué la compassion et la gentillesse des Bostoniens suite à ces attentats. Le gouverneur du Massachussetts, Duval Patrick, lui s’est réjoui de la faculté de résilience de la ville de Boston : "je suis content que cette tragédie soit derrière nous et le prochain marathon devant nous. Et je suis surtout fier de partager avec vous ce triomphe, la réponse de notre communauté à cette crise !"

Dernier à monter sur scène, le vice-président américain Joe Biden s’est dit impressionné par la force de caractère de toutes les victimes de ces attentats. "Je n’ai jamais entendu un hommage comme aujourd’hui. Mon Dieu, laissez-moi dire à ce qu’on appelle les survivants que vous avez survécu et vous êtes allez de l’avant. Ça valait le coup, je vous le dis sincèrement, vous êtes vraiment une source d’inspiration", explique M.Biden.

Une minute de silence a été observée à 14h49, à l’instant même où les explosions se sont produites. Dzhokhar Tsarnaev, l’un des auteurs présumés de ces attaques, doit comparaitre en novembre prochain. Il encourt la peine de mort.
XS
SM
MD
LG