Liens d'accessibilité

Le Soudan du Sud et l’ONU luttent contre les troubles ethniques à Jonglei


Une femme s'inscrit à Jonglei pour le référendum de 2011

Une femme s'inscrit à Jonglei pour le référendum de 2011

Le gouvernement du Soudan du Sud et les Nations-Unies ont augmenté leur présence militaire dans l’état de Jonglei, où ils tentent de mettre un frein aux troubles ethniques dans la zone.

6.000 hommes armés de l’ethnie Lou-Nuer ont attaqué deux villages (Pibor et Likuangole) la semaine dernière, mettant le feu aux habitations et forçant plusieurs milliers de civils à fuir. Pibor est le territoire de l’ethnie Murle qu’on avait accusée pour des attaques sur les Lou-Nuer au mois d’août. L’Etat du Jonglei est le théâtre d’une série d’attaques et de contre-attaques entre ces deux ethnies, qui s’affrontent depuis longtemps sur des questions de pâturages, d’accès à l’eau et de bétail.

L’ONU se dit préoccupée par les tensions ethniques à Jonglei, l’un des états les plus durement touchés par les violences au Soudan du Sud. Selon l’organisation mondiale, plus de mille personnes ont péri dans des affrontements ethniques à Jonglei, durant l’année 2011.

XS
SM
MD
LG