Liens d'accessibilité

Afrique du Sud : hommage aux 34 mineurs tués la semaine dernière


Une vue de l'assistance durant la cérémonie

Une vue de l'assistance durant la cérémonie

Des milliers de personnes, des familles, des syndicalistes et des membres du gouvernement se sont rassemblés jeudi sur le site de la mine de Marikana, dans le Nord du pays, en hommage aux 34 mineurs grévistes tués par la police la semaine dernière.

Ce rassemblement a eu lieu sur la plaine poussiéreuse près de la mine de Lonmin, tristement rebaptise “Le champs de la mort d’Afrique du Sud”. Il y avait là des amis des collègues de ceux qui ont été abattus par la police le 16 aout dernier.
Le leader de l’église locale, Daniel Modisenyane, a assisté à cette cérémonie qu’il a qualifiée de triste mais calme. Selon lui, 6.000 personnes au total ont participé à l’évènement.
Des mineurs grévistes de Marikana

Des mineurs grévistes de Marikana


Néanmoins, M.Modisenyane estime que la communauté aura beaucoup de mal à trouver la paix. « Ce n’est pas possible pour eux d’oublier ce qui s’est passé étant donné l’impact dans le monde. Ils ont tous tellement souffert que l’on ne sait pas comment les réconforter. Ils ont été tellement blessés, tellement traumatisés », a-t-il dit.

Pour rappel, les mineurs manifestaient pour obtenir une hausse des salaires. La tension a atteint son paroxysme jeudi dernier, le jour de la fusillade. Au total, 44 personnes, dont 2 policiers, sont mortes sur place pendant une semaine de violence.

Le président Sud-Africain Jacob Zuma a déclaré une semaine de deuil national. Les drapeaux sont en berne dans le pays. M. Zuma a mis en place une commission d'enquête chargée de faire la lumière sur la mort de 44 personnes, dont les 34 tuées par la police à la mine de Marikana.
Interviention de la police contre les mineurs

Interviention de la police contre les mineurs


La société minière Lonmin a donné ses consignes aux grévistes lundi dernier : « retournez au travail ou vous serez licenciés. » Les dirigeants de la société ont ensuite adouci leur position en repoussant la date limite et en engageant des leaders religieux pour superviser les pourparlers
Lonmin a autorisé tous les 28.000 travailleurs à assister à la cérémonie sur le site de Marikana.

L’industrie minière est l'une des plus importantes d'Afrique du Sud. Ces événements tragiques ont eu des retombées internationales et affecté les prix du platine mondial et les prix des actions Lonmin.

L'événement a aussi ébranlé les Sud-Africains, qui comparent ces images violentes de la police tirant sur les manifestants à l'époque de l'apartheid.

Les négociations salariales se poursuivent entre la compagnie minière et les travailleurs en grève.
XS
SM
MD
LG