Liens d'accessibilité

Soudan : l'opposition appelle au boycott de la présidentielle


Le général Omar el-Béchir est au pouvoir depuis 25 ans - REUTERS/Mohamed Nureldin Abdallah

Le général Omar el-Béchir est au pouvoir depuis 25 ans - REUTERS/Mohamed Nureldin Abdallah

Une coalition de l'opposition incluant des partis, des groupes armés et des organisations de la société civile a lancé une campagne de boycott des élections générales prévues en avril prochain, devrant maintenir au pouvoir le général Omar el-Béchir.

La campagne de boycott des élections soudanaises a été lancée mercredi soir à Omdourman, la ville qui fait face à Khartoum la capitale, sur la rive ouest du Nil.

Un millier de personnes se sont rassemblées au siège du grand parti Oumma à l’appel d’une coalition de petits partis d’opposition, d’organisations de la société civile et du FRS, le Front Révolutionnaire du Soudan.

Réclamant le départ du régime Béchir au pouvoir depuis 25 ans, la campagne de boycottage a été baptisée "Dégage" en référence au slogan utilisé dans les révoltes du Printemps arabe pour réclamer le départ des dictateurs.

Les participants à la réunion de mercredi ont signé la pétition, en criant "Liberté, paix, justice".

Les forces de sécurité étaient présentes sur les lieux mais ne sont pas intervenues.

La semaine dernière, la commission électorale soudanaise a annoncé avoir reçu la candidature de 14 personnes qui vont affronter M. Béchir, au pouvoir depuis 25 ans, à la présidentielle.

Agé de 71 ans, le général Béchir, recherché par la Cour pénale internationale pour crimes contre l'humanité et génocide au Darfour, part largement favori.

VOA avec AFP

XS
SM
MD
LG