Liens d'accessibilité

Soudan: l'émissaire spécial des Etats-Unis à Khartoum


Omar el-Béchir

Omar el-Béchir

L'émissaire spécial des Etats-Unis pour le Soudan et le Soudan du Sud a débuté dimanche une visite à Khartoum, la capitale soudanaise, et doit se rendre dans le sud du pays confronté à une rébellion, a indiqué le département d'Etat.

Au cours de ce déplacement qui doit s'achever jeudi, Donald Booth rencontrera des représentants du gouvernement, de la société civile et d'ONG, et doit se rendre dans l'Etat frontalier du Nil-Bleu (sud) en proie à une rébellion armée, détaille le département d'Etat américain dans un communiqué.

"A travers des visites de ce type, l'émissaire spécial continue à s'impliquer de façon constructive avec le gouvernement du Soudan et toutes les parties afin de concrétiser un dialogue ouvert, et un Soudan stable et en paix", souligne le département d'Etat dans son communiqué.

Les Etats-Unis "restent profondément engagés envers le peuple soudanais", ajoute-t-il.

Des dizaines de milliers de personnes ont été tuées et des millions déplacées ces dernières années au Darfour, au Nil-Bleu et au Kordofan-Sud, où des groupes ethniques minoritaires se sont soulevés contre le régime du président Omar el-Béchir dominé par les Arabes.

Des négociations entre les rebelles et le pouvoir pour mettre fin aux hostilités ont échoué mi-août, malgré la signature d'une feuille de route sous l'égide de l'Union Africaine.

La visite de M. Booth intervient également dans un climat de tension entre Khartoum et son voisin du Sud, Juba. L'ancien vice-président sud-soudanais Riek Machar, opposant du président Salva Kiir, se trouve actuellement au Soudan, où il a été hospitalisé la semaine dernière.

Avec AFP


XS
SM
MD
LG