Liens d'accessibilité

Soudan du Sud : les rebelles menacent de s'emparer de derniers champs de pétrole encore en activité


Des déplacés sud-soudanais marchent à travers les eaux d'inondation pour vendre leurs produits agricoles,près d'une base de la mission des Nations unies au Soudan du Sud (UNMISS) à Bentiu, Soudan du Sud, lundi 22 septembre 2014.

Des déplacés sud-soudanais marchent à travers les eaux d'inondation pour vendre leurs produits agricoles,près d'une base de la mission des Nations unies au Soudan du Sud (UNMISS) à Bentiu, Soudan du Sud, lundi 22 septembre 2014.

Une prise par les rebelles de derniers champs de pétrole encore en activité consacrerait une victoire majeure et probablement le coup de grâce pour une économie agonisante, entièrement dépendante de l'or noir, selon l’AFP.

Les forces rebelles et l'armée gouvernementale s'affrontent depuis un an et demi sur plusieurs fronts le long du Nil Blanc, aux confins des Etats d'Unité, du Jonglei et du Haut-Nil, dans le nord du pays.

Cette guerre a éclaté en décembre 2013, lorsque le président sud-soudanais Salva Kiir avait accusé son vice-président d'alors, devenu chef rebelle Riek Machar, de fomenter un coup d'État.

L'Onu de son coté se dit profondément inquiète pour les populations civiles, au moment où l'aide humanitaire n'arrive plus à être déployée, comme l'affirme l'ONG Médecins Sans Frontières.

VOA Afrique a joint une responsable des affaires humanitaires pour MSF, Lucie LeCarpentier:

XS
SM
MD
LG