Liens d'accessibilité

Soudan du Sud : fin de résidence surveillée pour l’opposant Lam Akol


Le président du Soudan du Sud, Salva Kiir

L’opposant, Lam Akol, connu pour ses critiques à l’égard de deux camps en guerre civile, a annoncé mardi la levée de la résidence surveillée à laquelle il était soumis depuis une semaine.

M. Akol a déclaré à l’AFP avoir été libéré, faisant allusion à levée du cordon que consituaient les forces de sécurité qui encerclaient, depuis une semaine, son domicile de Juba, la capitale du Soudan du Sud.

L’opposant a affirmé soupçonner le gouvernement d'être mécontent de ses positions concernant les problèmes actuels au pays, faisant allusion aux atermoiements du président Kiir et son ancien vice-président Riek Machar à signer l’accord de paix que la médiation propose.

La guerre civile a éclaté en décembre 2013 entre les partisans du président Salva Kiir et de son ancien vice-président Riek Machar s’affrontent.

XS
SM
MD
LG