Liens d'accessibilité

Attaque contre la résidence d'un gouverneur au Darfour


Soldat de l'UNAMID (force conjointe ONU-UA au Darfour) assurant la sécurité (10 janvier 2011)

Soldat de l'UNAMID (force conjointe ONU-UA au Darfour) assurant la sécurité (10 janvier 2011)

Des hommes armés ont attaqué et incendié lundi soir la résidence du gouverneur de l'Etat du Darfour-Est au lendemain de violents combats entre tribus rivales

La veille, une vingtaine de combattants ont été tués dans des affrontements entre les tribus arabes Maaliya et Rizeigat qui semblent avoir été déclenchés par un vol de bétail.

Des hommes armés sont entrés dans la capitale Ed Daein, se sont dirigés vers la résidence du gouverneur où ils ont ouvert le feu, s'attirant une riposte des gardes. Le bâtiment a ensuite pris feu, a précisé l'un des témoins.

Un autre témoin a indiqué que les assaillants étaient à bord de pick-up. "Il y avait cinq land cruisers transportant des hommes qui ont ouvert le feu sur la maison y provoquant un incendie", a-t-il dit.

Les deux témoins ont fait état de victimes mais il n'était pas possible de vérifier ces informations, alors que les autorités étaient injoignables.

Il n'était pas clair si le gouverneur était présent dans la résidence au moment de l'attaque et qui étaient les assaillants.

Un habitant d'Ed Daein a affirmé que l'assaut avait été mené par des membres de la tribu des Rizeigat pour se venger.

Les autorités soudanaises limitent l'accès de la presse au Darfour, région en proie à des affrontements entre le régime de Khartoum et des groupes rebelles. Des contentieux de longue date opposent les tribus à propos des droits de propriété sur les terres et les accusations de vol de bétail.

Le Darfour est le théâtre depuis 2003 d'un conflit opposant des insurgés appartenant à des minorités ethniques aux forces du président soudanais Omar el-Béchir. Les rebelles accusent son gouvernement d'avoir marginalisé les habitants de la région.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG