Liens d'accessibilité

Sommet sino-américain des dirigeants sur le climat cette semaine à Los Angeles


Le vice-président Joe Biden au sommet de Los Angeles (AP Photo/Kelvin Kuo)

Le vice-président Joe Biden au sommet de Los Angeles (AP Photo/Kelvin Kuo)

A cette occasion, les Etats-Unis et la Chine ont paraphé une série d’accords visant à réduire les gaz à effet de serre.

Ce sommet de deux jours a réuni des gouverneurs et maires américains avec leurs homologues chinois, pour la "Conférence sur les villes écologiques et à basse consommation de carbone", à Los Angeles en Californie. Il s’agissait d’une première du genre au niveau provincial et municipal entre les deux pays.

Les États-Unis et la Chine, le plus grand pays développé et la principale puissance émergente au monde, représentent à eux seuls 40% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Dans leur déclaration finale, les responsables des deux gouvernements se sont engagés à réduire ces gaz.

Montrer l’exemple est vital, a fait valoir le vice-président américain Joe Biden, et les mesures prises auront un impact sur toute la planète.

“Notre leadership est essential - celui de la Chine et de l’Amérique - pour forger un accord mondial sur le climat à Paris. Les mesures annoncées ici unissent nos effort et nous donne l’élan nécessaire pour atteindre ces buts mondiaux ».

Le conseiller d'État chinois, Yang Jiechi, s’est félicité de l’issue de la conférence, signe favorable, a-t-il estimé, pour la visite d’État du président chinois Xi Jinping, attendu prochainement aux Etats-Unis. Il a évoqué une relation « cruciale » au bien-être des deux peuples, leur coopération devenant d’autant plus importante au plan stratégique et mondial.

Lors de la visite à Pékin du président Barack Obama, les États-Unis et la Chine s’étaient tous deux engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Selon un document présenté en juin dernier au Secrétariat de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, Pékin s'est engagé à une "Contribution prévue déterminée au niveau national" (INDC) pour réduire ses émissions de dioxyde de carbone par unité de Produit intérieur brut (PIB) de 60 à 65% d'ici 2030, par rapport au niveau de 2005.

Plusieurs villes et Etats américains se sont également fixé des objectifs en la matière. Notamment, la Californie a annoncé une réduction de ses émissions de 80 à 90% au-dessous des niveaux des années 1990 d'ici 2050.

XS
SM
MD
LG