Liens d'accessibilité

Sommet Etats-Unis/Afrique : le secrétaire d'Etat évoque le succès de l'AGOA


Le secrétaire d'Etat John Kerry, (au c.), au forum de la Loi sur la croissance et les possibilités en Afrique (AP)

Le secrétaire d'Etat John Kerry, (au c.), au forum de la Loi sur la croissance et les possibilités en Afrique (AP)

« Depuis 14 ans, l'AGOA a été l'un des principaux outils pour promouvoir commerce et l'investissement en Afrique. Et devinez quoi? Ça marche », a dit le secrétaire d’Etat John Kerry.

A l’occasion du sommet Etats-Unis/Afrique de Washington, D.C., le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a exhorté les ministres africains à privilégier le libre marché et la coopération américano-africaine. Il s’exprimait à l’occasion d’un forum de la Loi sur la croissance et les possibilités en Afrique (AGOA) lundi au siège de la Banque mondiale. Cette législation, qui avait été promulguée en 2000, permet aux pays africains admissibles d’exporter la plupart de leurs produits en franchise de douane aux États-Unis.

« Depuis 14 ans, l'AGOA a été l'un des principaux outils pour promouvoir commerce et l'investissement en Afrique», a relevé M. Kerry. « Et devinez quoi? Ça marche. Nous avons vu les importations en provenance des pays de l'AGOA augmenter de 300 %. Qu'il s'agisse du cacao et de la noix de cajou en provenance du Ghana ou des textiles de Maurice, ou encore des produits pétrochimiques de l'Angola. L'AGOA a servi de catalyseur pour l’essor du commerce et de la prospérité, et il a aidé à promouvoir une meilleure protection pour la main-d'œuvre africaine ».

Par ailleurs, s’exprimant à l'occasion du Forum de la société civile, en marge du sommet Etats-Unis/Afrique, le vice-président Joe Biden a vanté lundi devant les acteurs africains les valeurs démocratiques et les droits humains. Il a évoqué le rôle primordial de la société civile dans la défense de ces droits.

« La société civile est la pierre angulaire de la démocratie. Non, ce n'est pas une exagération, car aucune démocratie ne peut survivre sans la participation active et intense de ses habitants. Vous, les dirigeants de la société civile, vous permettez à vos sociétés de réussir. Vous êtes le moteur - le moteur. Aucun homme ne peut survivre sans le sang qui coule dans ses veines. Et aucune démocratie ne peut survivre et prospérer sans la participation active de ses citoyens », a fait valoir M. Biden.

Mardi, le président Barack Obama prendra la parole devant le Forum Etats-Unis/Afrique, et mercredi, le chef de l'exécutif participera à des réunions axées sur la croissance économique, la sécurité régionale et la bonne gouvernance.

Les États-Unis s'apprêtaient lundi à dévoiler des transactions commerciales, de nouveaux financements pour le maintien de la paix, et un appui aux programmes alimentaires et aux infrastructures énergétiques. Le tout étant chiffré par certaines sources à près d’un milliard de dollars.

XS
SM
MD
LG