Liens d'accessibilité

Somalie : raid de l’armée contre de "hauts responsables" shebab


Les forces de sécurité gardent l'entrée de l'hôtel Central, près du palais présidentiel à Mogadiscio, le 20 février 2015.

Les forces de sécurité gardent l'entrée de l'hôtel Central, près du palais présidentiel à Mogadiscio, le 20 février 2015.

Le gouvernement somalien et des sources sécuritaires ont annoncé lundi qu’ils vérifiaient si certains des dirigeants du groupe islamiste ont été tués lors du raid qui a visé une réunion de "hauts responsables" shabaab dans le Sud du pays

Mohamed Yusuf Osman, porte-parole du ministère somalien de la Sécurité intérieure, a indiqué que dans un communiqué que les forces régulières ont mené une opération dans la nuit de dimanche à lundi et interrompu une réunion de dirigeants (shabaab) de très haut niveau.

L'attaque avait été menée en "représailles" après un attentat-suicide contre une base de la Nisa à Mogadiscio dimanche, selon le porte-parole.

" Les renseignements dont nous disposions indiquaient que cette réunion avait pour but de planifier de nouvelles attaques en Somalie et au Kenya", a confirmé l'Agence nationale du Renseignement et de la Sécurité (Nisa), dans un communiqué.

La Nisa, formée par les Etats-Unis, a conduit l’opération dans la localité de Bardhere, dans la région méridionale de Gedo.

Yusuf Haji, un dirigeant des Shabaab connu sous le sobriquet de "Daud", aurait été tué lors de cette opération, selon des sources au sein de cette unité.

La Nisa cherche désormais à confirmer si d'autres hauts dirigeants shabaab ont péri, dont le chef des services de renseignement et n°2 du groupe, Mahad Karate, ainsi que le cerveau présumé de l'attaque contre l'université kényane de Garissa (148 morts, dont 142 étudiants, début avril) Mohamed Mohamud alias "Dulyadin" ou "Kuno".

Plusieurs dirigeants shabaab ont été tués dernièrement par des attaques de drones, très vraisemblablement américains, dont le chef suprême du groupe islamiste, Ahmed Abdi Godane, localisé par les services de renseignement français.

XS
SM
MD
LG