Liens d'accessibilité

Au moins 70 soldats de l’UA tués dans une attaque d'Al-Shabaab


Une foule regarde l'épave d'une voiture après l'explosion d'une bombe à lextérieur du ministère de l'Education à Mogadiscio, le 14 avril 2015.

Une foule regarde l'épave d'une voiture après l'explosion d'une bombe à lextérieur du ministère de l'Education à Mogadiscio, le 14 avril 2015.

Les autorités somaliennes ont confirmé, dans une déclaration à VOA Afrique, la mort de ces soldats dans une attaque menée ce vendredi contre une base militaire de l'UA dans la ville de Leego dans le sud du pays.

L’assaut a débuté avec une attaque-suicide à la voiture piégée sur l'entrée de la base militaire, d’après des témoins, avant que des combattants d'al-Shabaab, armés de mitraillettes et de lance-grenades, n’ouvrent le feu sur les troupes burundaises qui tenaient le complexe. La violente attaque aura duré plusieurs heures.

Un porte-parole d'al-Shabaab a déclaré le groupe somalien a tué plus de 50 soldats de l'UA et s’est emparé de la base et de la ville de Leego, située à 100 kilomètres au nord-est de Mogadiscio, la capitale.

Vingt autres soldats burundais de même que 40 civils somaliens sont portés disparus, et il y a des craintes qu'ils aient été enlevés.

Le gouverneur de la région de Bas-Shabelle, Mohamed Nur Siidi Abdikadir, a confirmé à la VOA que les forces de l'UA ont subi des pertes importantes, ajoutant que des dizaines de combattants d'al-Shabaab ont également été tués.

Avec les troupes ougandaises, les soldats burundais forment la force de 22.000 hommes de l'Amisom.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG