Liens d'accessibilité

Somalie : au moins 20 morts dans des combats entre milices autour de Galkayo


Asha et Muna attendent assistance en dehors du bureau du HCR à la ville de Galkayo. Muna, dort sur le sol parce qu'elle ne pouvait pas résister à la douleur à la cuisse. Elle a été poignardée par un violeur le 26 novembre de 2010.

Asha et Muna attendent assistance en dehors du bureau du HCR à la ville de Galkayo. Muna, dort sur le sol parce qu'elle ne pouvait pas résister à la douleur à la cuisse. Elle a été poignardée par un violeur le 26 novembre de 2010.

Plus de 90.000 personnes ont fui de violents combats entre milices rivale, qui ont fait au moins 120 blessés, en plus de morts, rapporte l’ONU.

Ces combats, qui avaient commencé le 22 novembre, ont opposé pendant plusieurs jours des milices loyales aux régions autoproclamées autonomes du Puntland et de Galmudug dans la ville de Galkayo, située à 575 km au nord de la capitale Mogadiscio et à cheval sur la frontière entre ces deux régions.

Ces milices avaient accepté la semaine dernière un cessez-le-feu, qui n'a pas été respecté immédiatement après sa conclusion.

Mais "un calme relatif est revenu" depuis, a annoncé le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) dans un communiqué, soulignant que "les violences armées ont aggravé une situation humanitaire déjà fragile".

Galkayo a été le théâtre de fréquents affrontements entre clans ou groupes rivaux, distincts toutefois des insurgés islamistes shebab, liés à Al-Qaïda, qui s'opposent au gouvernement central somalien, soutenu par la communauté internationale.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG