Liens d'accessibilité

Ban Ki-moon appelle à un appui international pour la Somalie


Le secrétaire-général de l’ONU souhaite le renforcement de la sécurité alors que s’achève la période de transition à Mogadiscio

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé vendredi à un appui international en vue de renforcer la sécurité en Somalie, alors que le pays achève une période de transition politique.

L’appel du patron onusien est intervenu lors d’une conférence à Istanbul, en Turquie, sur la façon d’aider la Somalie à créer un gouvernement stable et élire un nouveau président d’ici le 20 août. Ce nouveau gouvernement, a dit M. Ban, devrait être fondé sur les principes d’une Constitution établie.

« Il doit refléter les normes internationales de droits humains. Il devrait aussi faire l’objet d’un referendum ouvert à tous les Somaliens. Et tous les citoyens de ce pays, sans distinction de genre, de clan ou d’appartenance politique, devraient pouvoir prendre part aux élections. »

Ban Ki-moon (archives)

Ban Ki-moon (archives)

Ban Ki-moon a également rappelé aux représentants de 54 pays présents à la conférence que la Somalie a besoin de la solidarité du monde pour faire face au terrorisme, à la piraterie maritime et à la sécheresse. Le secteur privé somalien a un rôle important à jouer dans cette initiative, a ajouté le secrétaire général de l’ONU.

La Somalie n’a pas eu de gouvernement central stable depuis la chute du président Siad Barre en 1991. Le pays est confronté à des sécheresses récurrentes et à l’insurrection des extrémistes islamistes d’Al-Shabab. Ses côtes sont devenues un repaire de gangs de pirates qui ont détourné des dizaines de navires durant ces dernières années.

XS
SM
MD
LG