Liens d'accessibilité

MSF : Besoin urgent d’eau pour les Réfugiés maliens dans le désert de Mauritanie


The Mbera refugee camp for Malian refugees, March 2, 2013. (Nyani Quarmyne/MSF)

The Mbera refugee camp for Malian refugees, March 2, 2013. (Nyani Quarmyne/MSF)

Plus de 75.000 réfugiés en provenance du Mali, vivent dans conditions extrêmement précaires dans le désert mauritanien, alerte MSF, disant que la mortalité infantile dépasse le seuil d’urgence.

Timal Bara, 35 ans, et sa fille de 5 ans, Ka-Bito Bara, devant leur abri dans le camp de Mbéra en Mauritanie

Timal Bara, 35 ans, et sa fille de 5 ans, Ka-Bito Bara, devant leur abri dans le camp de Mbéra en Mauritanie

​Dans le camp de Mbéra, des dizaines de milliers de personnes chassées par les combats entre les djihadistes et la communauté internationale, manquent d’eau et supportent une chaleur atteignant les 50 degrés Celsius, indique MSF dans un rapport publié ce vendredi.


Les réfugiés reçoivent approximativement 11 litres d’eau par jour, alors qu’une telle situation demande le double en approvisionnement, notamment pour cuisiner et se laver, insiste Médecin Sans Frontière, qui appelle les organisations humanitaires à se préparer à un effort continu pour subvenir à leurs besoins.
Des enfants réfugiés maliens à l'école dans le camp de Mbéra en Mauritanie (Reuters)

Des enfants réfugiés maliens à l'école dans le camp de Mbéra en Mauritanie (Reuters)


Selon MSF, la plupart des réfugiés risquent de ne pas retourner au Mali sous peu, car ils craignent des représailles à caractère ethnique, a dit à la VOA le Docteur Bart Janssens, directeur des opérations MSF pour le Mali.
XS
SM
MD
LG