Liens d'accessibilité

Soixante migrants Bangladeshis interceptés au large de Sabratha

  • VOA Afrique

Ce bateau évacue des migrants bangladeshis de la Libye à la Valette, le 29 mars 2011.

Les gardes-côtes libyens ont intercepté et ramené 60 migrants clandestins originaires du Bangladesh qui tentaient d'atteindre l'Europe par la mer.

"Les gardes-côtes de Zaouïa (...) ont intercepté un bateau pneumatique avec à bord 60 migrants clandestins, tous originaires du Bangladesh", a indiqué le général Ayoub Qassem, porte-parole de la marine libyenne.

L'opération a eu lieu dimanche à l'aube au large de Sabratha, ville côtière située à 66 km à l'ouest de la capitale.

"Les migrants ont été ramenés sur la côte, au port de la raffinerie de Zaouïa" (45 km à l'ouest de Tripoli) où ils ont été pris en charge par une équipe médicale "avant d'être remis aux autorités de la lutte contre l'immigration clandestine", a-t-il dit.

La Libye et ses 1.770 km de côtes sont devenus une plaque tournante de l'immigration clandestine en l'absence de contrôle des frontières et du peu de moyens de ses garde-côtes en raison du chaos qui règne dans ce pays miné par les violences.

Les migrants tentent de rejoindre l'île italienne de Lampedusa qui n'est située qu'à un peu plus de 300 kilomètres des côtes libyennes.

Plus de 22.000 migrants ont été récupérées par les bateaux de sauvetage et ramenés en Italie depuis le début de l'année.

L'an dernier, la péninsule a vu débarquer plus de 180.000 personnes sur ses côtes, un chiffre en hausse de plus de 18% par rapport à 2015.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG