Liens d'accessibilité

Sœur Angélique Namaika, bénie par le Pape


Sœur Angelique Namaika avec des déplacés à Dungu

Sœur Angelique Namaika avec des déplacés à Dungu

La relieuse congolaise Sœur Angélique Namaika a rencontré mercredi le Pape Benoit XVI au Vatican, après avoir reçu lundi le Prix Nansen, attribué par le Haut-Commissariat pour les réfugiés de l’ONU (HCR). Ce prix a récompensé son travail, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), en faveur des femmes victimes des violences des milices de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA).


Sœur Angélique est responsable du Centre pour la réintégration et le développement à Dungu, en Province Orientale. Elle soutient des milliers de femmes et d’enfants déplacés et victimes des rebelles de la LRA. Evoquant sa rencontre avec le Pape dans une interview avec la Voix de l’Amérique (VOA), Sœur Angélique a dit que Benoit XVI « lui a imposé la main, tout en me disant qu’il connait déjà la situation, et … que je puisse continuer à aider les réfugiés et … les déplacés ».

Interrogée par Nathalie Barge, Sœur Angélique a ajouté avoir dit au souverain Pontife qu’elle « porte dans son cœur les femmes, les jeunes filles et les enfants déplacés pour qu’il puisse les bénir, car c’était leur demande ». La religieuse a affirmé avoir demandé « la bénédiction spéciale pour que je puisse toujours continuer à faire ce travail-là ». Cette rencontre m’a donné de la force, a-t-elle dit.

Elle a également remercié ceux qui l'ont appuyée, et qui ont rendu possible sa visite à Rome, où elle a pu rencontrer le souverain pontife.

Elle est attendue à Paris jeudi et continuera sa tournée mondiale en passant par Bruxelles.
XS
SM
MD
LG