Liens d'accessibilité

15 ans de prison pour ceux qui ont volé les journalistes


Les auteurs d'un vol à main armée contre des journalistes étrangers venus couvrir le Mondial de football en Afrique du Sud ont été condamnés par un tribunal d'exception à des peines allant jusqu'à 15 ans de prison.

Les trois accusés avaient été arrêtés au lendemain des faits. Deux d'entre eux ont été condamnés à 15 ans de prison pour vol à main armée, et leur complice à quatre ans pour recel, a précisé la porte-parole de la police nationale, Sally de Beer, dans un communiqué.

Les trois hommes, âgés de 20 à 28 ans, ont été jugés par l'un des 56 tribunaux d'exception mis en place pour accélérer l'action de la Justice pour les faits liés à la Coupe du monde.

Ils avaient fait irruption de nuit dans les chambres des trois journalistes à Magaliesburg, près de Johannesburg, alors que ces derniers dormaient, et pointé une arme sur la tête de l'un d'entre eux qui s'était réveillé.

Une partie des objets dérobés, dont de l'argent liquide, des passeports et des appareils photos, a été recouvré lors de l'interpellation.

"Aucun criminel, qu'il soit Sud-Africain ou étranger, ne terrorisera les citoyens et les visiteurs innocents pendant la Coupe du monde", a affirmé le ministre de la Police M. Mthetwa.

Quelque 300.000 visiteurs étrangers sont attendus en Afrique du Sud pendant le mois de compétition, alors que le pays connaît une criminalité record avec une cinquantaine d'homicides par jour.

Le gouvernement a investi 1,3 milliard de rands pour renforcer le dispositif de sécurité pendant le Mondial, dont le déploiement de 44.000 policiers affectés à l'événement et la mise en place de ces tribunaux d'exception.

XS
SM
MD
LG