Liens d'accessibilité

SMS suspendu en RCA: «Nous avons choisi la protection»


André Nzapayeké, Premier ministre de Transition

André Nzapayeké, Premier ministre de Transition

C’est ce qu’a affirmé mercredi le Premier ministre centrafricain de la transition, André Nzapayeké, dans une interview à la VOA.

En République centrafricaine, l'utilisation des SMS a été suspendue pour tous les abonnés de la téléphonie mobile jusqu'à nouvel ordre. La décision avait été annoncée dans une lettre du ministère des Postes et Télécommunications, adressée aux directeurs généraux des compagnies téléphoniques. Les autorités espèrent ainsi contribuer à la restauration de la sécurité sur toute l'étendue du territoire. La mesure a été prise sur instruction du chef du gouvernement de la RCA. Ecoutez le Premier ministre, André Nzapayeké, au micro de Félix Yépassis-Zembrou :

M. Nzapayeké a justifié la mesure en ces termes : «Nous avons jugé nécessaire de contrôler la situation sécuritaire et je crois que la limitation des SMS était un des moyens que nous avons jugé le plus efficace. Mais cela ne durera que quelques jours».

Cette suspension des textos est intervenue suite au regain de violences la semaine dernière à Bangui, et à un appel à la grève générale qui a été relayé par SMS.

Dimanche, le Premier Ministre André Nzapayéké avait lancé un appel à la reprise du travail. Par ailleurs, il avait annoncé que le 8 juin serait une journée pour le désarmement volontaire à Bangui.
XS
SM
MD
LG