Liens d'accessibilité

Six personnes tuées dans une attaque suicide des shebab en Somalie


De nouvelles recrues shebab, à Suqaholaha , un quartier dans la périphérie nord de Mogadiscio, le 20 janvier 2010. (Archives)

De nouvelles recrues shebab, à Suqaholaha , un quartier dans la périphérie nord de Mogadiscio, le 20 janvier 2010. (Archives)

Les islamistes radicaux shebab ont annoncé avoir mené une attaque suicide jeudi contre un hôtel de Galkayo, dans le centre de la Somalie, causant la mort de six personnes, dont un haut responsable du gouvernement local

"Il y a eu une explosion. Un kamikaze s'est fait exploser, tuant plusieurs personnes dont un haut responsable", a indiqué un chef de la police Abdiweli Adan.

Selon des témoins, l'explosion a eu lieu près d'un café où les gens s'étaient assemblés pour boire du thé. "J'ai entendu une grosse explosion et j'ai vu des morceaux de corps humains éparpillés sur toute la zone", a déclaré un habitant Ahmed Sadaq.

Les insurgés shebab, affiliés à Al-Qaïda, qui cherchent à renverser le gouvernement central somalien soutenu par la communauté internationale, ont revendiqué l'attaque dans un communiqué diffusé sur les ondes de leur antenne Radio Andalus.

"Les combattants moudjahidines ont ciblé le ministre des Finances du Puntland dans la région de Mudug, qui a été tué avec cinq de ses gardes de sécurité", a indiqué la radio en citant des commandants shebab.

Galkayo, située à 575 km au nord de la capitale Mogadiscio, est à cheval sur la frontière entre les régions autoproclamées semi-autonomes du Puntland et de Galmudug.

Les autorités du Puntland avaient annoncé il y a dix jours avoir tué 65 combattants shebab qui avaient investi plusieurs villages côtiers. Les shebab n'avaient pas communiqué sur les raisons de leur déploiement surprise au Puntland.

Très présents dans le sud et le centre de la Somalie, ils ne sont quasiment pas implantés au Puntland, hormis un petit groupe de combattants obéissant au commandant Abdiqadir Mumin, qui s'était attiré les foudres du haut commandement shebab en octobre 2015 en proclamant son allégeance au groupe Etat islamique.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG