Liens d'accessibilité

Six migrants iraniens interpellés sur un canot pneumatique en mer du Nord


300 migrants sont mortes vendredi en essayant de traverser la Méditerranée, au port de Pozzallo, Italie, le 15 février 2015.

300 migrants sont mortes vendredi en essayant de traverser la Méditerranée, au port de Pozzallo, Italie, le 15 février 2015.

Six migrants iraniens, qui tentaient de gagner la Grande-Bretagne, ont été interceptés mardi sur un canot pneumatique au large de Boulogne-sur-Mer dans le nord de la France et remis à la police française.

L'embarcation a été repérée par un navire de plaisance britannique à 12 milles nautiques (environ 23 km) à l'ouest de Boulogne-sur-Mer, "faisant route vers les côtes anglaises", a précisé la préfecture maritime française dans un communiqué.

A bord d'un pneumatique de quatre mètres de long, les gendarmes français ont interpellé six occupants, de nationalité iranienne. Ils ont été acheminés vers Boulogne pour être remis à la police française.

Dans leur communiqué, les autorités françaises rappellent "que ces traversées sont illégales et, de surcroît, extrêmement dangereuses", en raison de l'extrême densité du trafic maritime, et de la présence de hauts fonds, de vents et de courants importants.

Depuis le début de l'année, une dizaine d'opérations de sauvetage ont été menées pour des migrants à la dérive sur des embarcations, contre aucune en 2015. Les migrants qui ont afflué à Calais dans le nord de la France cherchent en effet d'autres moyens de gagner la Grande-Bretagne que le passage clandestin par le tunnel sous la Manche ou sur des ferries traversant le détroit, voies de passage extrêmement surveillées.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG