Liens d'accessibilité

Libération de six marins turcs capturés au large des côtes du Nigeria


Un officier de la marine patrouille avec une mitrailleuse sur un bateau au large de la côte atlantique dans l'Etat de Bayelsa du Nigeria, 19 décembre 2013.

Un officier de la marine patrouille avec une mitrailleuse sur un bateau au large de la côte atlantique dans l'Etat de Bayelsa du Nigeria, 19 décembre 2013.

Dirk Steffen, directeur pour la sécurité maritime du cabinet danois Risk Intelligence, un cabinet de consultants en sécurité maritime, confirme la libération de six marins, mais ne précise pas si une rançon avait été versée.

Selon lui, les six marins turcs enlevés il y a deux semaines au large des côtes du Nigeria ont été libérés et sont "dans de bonnes conditions de santé".

Des pirates ont attaqué le cargo pétrolier turc le 11 avril dernier, alors qu'il naviguait au large du Delta du Niger, et ont kidnappé l'équipage ainsi que leur capitaine. Le navire, parti du Gabon, se dirigeait vers Abidjan en Côte d'Ivoire, selon l'agence de presse turque Deniz.

La marine nigériane ne pouvait pas confirmer dans l'immédiat la libération de l'équipage.

La piraterie maritime s'est accrue au large du Nigeria depuis la prise de fonction en mai 2015 du président Muhammadu Buhari, qui a annoncé la fin progressive du programme d'amnistie dont bénéficient les ex-rebelles de la région du Delta.

Ce programme d'amnistie, mis en place par son prédécesseur, offre des compensations financières en échange de l'arrêt des violences, comme le kidnapping des employés du secteur pétrolier ou le sabotage des oléoducs, qui minent la région depuis une quinzaine d'années.

Risk Intelligence a déjà recensé une quarantaine d'attaques de bateaux depuis le début de l'année dans le Golfe de Guinée, dont 15 impliquant des kidnappings.

"Quarante-quatre Nigérians et trente ressortissants étrangers ont été enlevés alors qu'ils naviguaient à travers les eaux nigérianes en 2016", précise Dirk Steffen.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG