Liens d'accessibilité

Six journalistes et photographes renvoyés en justice pour les photos de Kate Middleton seins nus


Kate Middleton et le Prince William à Kuala Lumpur, le 13 septembre 2012.

Kate Middleton et le Prince William à Kuala Lumpur, le 13 septembre 2012.

Ces personnes vont être jugés en France pour atteinte à l'intimité de la vie privée, après la parution en 2012 de photos de Kate Middleton seins nus.

La directrice de la rédaction de Closer, le président du groupe de presse Mondadori, propriétaire du titre, le directeur général délégué de La Provence, une photographe de ce quotidien régional ainsi que deux photographes d'une agence parisienne devront répondre d'atteinte à l'intimité de la vie privée et complicité devant le tribunal, selon une ordonnance rendue par un juge d'instruction courant juillet dont l'AFP a eu connaissance.

Le quotidien régional du sud de la France avait fait paraître des photos de Kate Middleton en maillot de bain à la Une de son édition du 7 septembre 2012.

Une semaine plus tard, des photos de la duchesse de Cambridge seins nus avaient été diffusées dans l'hebdomadaire Closer.

La jeune femme apparaissait en train de prendre un bain de soleil sur le balcon d'une propriété privée du sud de la France où elle était en vacances avec son époux, le prince William.

La direction de La Provence avait démenti que sa photographe soit l'auteur des clichés de la princesse seins nus.

Les images "topless" avaient ensuite été publiées dans d'autres quotidiens européens, notamment Chi en Italie (qui appartient aussi à Mondadori), le magazine people suédois Se och Hör, et son équivalent danois Se og Hoer.

Le couple princier avait alors déposé plainte visant à identifier le ou les paparazzi.

Le procès qui devrait se tenir dans le courant de l'année 2017.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG