Liens d'accessibilité

Les dirigeants mondiaux saluent la libération de Gilad Shalit


(de g. à dr.) Ehud Barak, Benjamin Netanyahu, Gilad Shalit et son père Noam (Base aérienne Tel Nof, sud d'Israël, 18 oct. 2011)

(de g. à dr.) Ehud Barak, Benjamin Netanyahu, Gilad Shalit et son père Noam (Base aérienne Tel Nof, sud d'Israël, 18 oct. 2011)

Le Secrétaire général Ban Ki-moon a déclaré qu'il espère que l'échange de prisonniers permettra de relancer les pourparlers de paix israélo-palestiniens.

Les dirigeants internationaux ont salué mardi l'échange de prisonniers entre Israël et le groupe militant Palestinien Hamas. Parmi les réactions:

La Secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton s’est félicitée de la libération du soldat israélien Gilad Shalit, déclarant aux journalistes lors d'une visite en Libye que le soldat israélien avait été retenu "beaucoup trop longtemps."

Le Secrétaire général Ban Ki-moon a déclaré qu'il espère que l'échange de prisonniers permettra de relancer les pourparlers de paix israélo-palestiniens qui ont été bloqués pendant des années.

En France, le président Nicolas Sarkozy a fait savoir que la France est soulagée par la libération de Shalit, qui a également la nationalité française. M. Sarkozy avait été impliqué dans des années d'efforts diplomatiques pour obtenir sa liberté.

De son côté, le Vice-Premier ministre turc Bulent Arinc a déclaré qu’Ankara a apporté une contribution significative à l'échange de prisonniers et a aidé à garantir la sécurité de Gilad Shalit.

La Chancelière allemande Angela Merkel a salué ce qu’elle appelle le rôle décisif de l'Egypte dans la médiation ayant conduit à l'échange de prisonniers.

A Londres, le Premier ministre David Cameron a souligné que le peuple britannique partage la joie et le soulagement ressentis par Shalit et sa famille après «une captivité longue, cruelle et injustifiée».

Toujours à Londres, le Secrétaire au Foreign Office, William Hague, a appelé Israël à faire une offre décisive aux Palestiniens en vue de donner une chance de succès aux pourparlers de paix.


Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Ramin Mehmanparast, a déclaré que Téhéran félicite la nation palestinienne pour sa «victoire» dans la libération des prisonniers palestiniens. L'Iran a fréquemment appelé à la disparition d'Israël.

XS
SM
MD
LG