Liens d'accessibilité

7e journée : Liverpool voit rouge, Chelsea rebondit


Le footballeur Eden Hazard de Chelsea engagé dans un duel avec Lucas Leiva de Liverpool lors d’un match entre leurs deux équipes de la Premier League anglaise, 16 septembre 2016.

Le footballeur Eden Hazard de Chelsea engagé dans un duel avec Lucas Leiva de Liverpool lors d’un match entre leurs deux équipes de la Premier League anglaise, 16 septembre 2016.

Liverpool a continué sur sa lancée en renversant Swansea (2-1), tandis que Chelsea a rebondi à Hull (2-0), mais pas le malade West Ham, tenu en échec par Middlesbrough (1-1) malgré un Dimitri Payet étincelant, samedi lors de la 7e journée de Premier League.

. Pas de pause pour Liverpool

Malgré une première période catastrophique, Liverpool a décroché à Swansea sa quatrième victoire de suite. Après avoir débuté du mauvais pied, en concédant dès la 8e minute un but de Fer, les "Reds" se sont repris dans le deuxième acte.

"J'étais vraiment en colère", a réagi l'entraîneur de Liverpool Jürgen Klopp après le match. "On aurait dit que nous étions là pour regarder un match de foot, je voulais qu'ils montrent que nous étions là pour gagner un match de foot."

Les "Reds" peuvent également remercier les Gallois pour leurs nombreux ratés, comme cette égalisation manquée par Mike van der Hoorn dans le temps additionnel.

Quoi qu'il en soit, Liverpool (16 pts), propulsé par un Firmino en grande forme (un but, un penalty obtenu), se rapproche du leader Manchester City (18 pts), qui joue dimanche.

A Swansea (17e), la place de l'entraîneur Francesco Guidolin est plus que jamais menacée.

. Chelsea se reprend

La glissade s'arrête à Hull. Après deux défaites contre Liverpool (2-1) puis Arsenal (3-0), les "Blues" ont largement dominé le promu (2-0), grâce notamment à un N'Golo Kanté des grands jours.

Willian a lancé les Londoniens d'une superbe frappe (61) avant que Diego Costa ne donne un vrai bol d'air aux "Blues" (67).

Outre les trois points, la principale satisfaction d'Antonio Conte sera sans doute la tenue de son arrière-garde. Sans John Terry, sa nouvelle défense à trois n'a concédé aucun but. Surtout, elle n'a pas connu les erreurs embarrassantes des matches précédents.

. West Ham n'y arrive toujours pas

A West Ham, il y a Payet et les autres. Si le meneur de jeu français a encore été excellent, en égalisant notamment sur un superbe exploit personnel (57), les "Hammers" ne gagnent toujours pas.

Le match nul concédé à Londres contre le promu Middlesbrough (1-1) met au moins un terme à une sombre série de quatre défaites consécutives en Premier League. Mais l'entraîneur Slaven Bilic reste sur la sellette alors que West Ham est désormais relégable.

Si le Croate ne peut pas dégoter de joueur capable d'éliminer quatre défenseurs comme Payet, il doit au moins trouver une solution à sa défense, la pire du championnat (déjà 17 buts encaissés).

. Un dimanche d'affiches

La position de leader de Manchester City reste confortable avant le déplacement à Tottenham. Mais les "Citizens" se remettront-ils à temps de leur match nul concédé contre le Celtic Glasgow (3-3) en Ligue des champions mercredi ?

D'autant plus que Pep Guardiola et ses hommes se déplacent à Londres sans Kevin De Bruyne, Vincent Kompany et Nolito. En face, les solides "Spurs" sont sur une excellente série depuis leur défaite contre Monaco (2-1) en C1 : ils ont enchaîné quatre succès, dont le dernier mardi sur la pelouse du CSKA Moscou (1-0).

Mais ce duel ne sera pas la seule affiche dominicale.

Manchester United est toujours à la recherche de son jeu après une petite victoire contre Lougansk en C3 jeudi (1-0). La réception de Stoke (19e) pourrait les aider.

De son côté, Leicester, fringant en C1 mais moribond en championnat, doit rebondir contre Southampton.

Enfin Arsène Wenger, qui vient de fêter ses vingt ans à la tête d'Arsenal, cherchera à prolonger à Burnley (13e) la série de huit matches sans défaite des "Gunners".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG