Liens d'accessibilité

Sept migrants dont un enfant meurent au large de la Libye


Des corps de migrants repêchés au large de la Libye, 27 août 2015

Des corps de migrants repêchés au large de la Libye, 27 août 2015

Les corps de sept migrants dont celui d'un enfant ont été repêchés dans la Méditerranée au large de Tripoli vendredi.

Les garde-côtes libyens ont également annoncé que quatre femmes enceintes sont toujours portées disparues.

Cent-deux autres migrants, d'origine africaine, ont pu être secourus et ramenés à terre par un pétrolier libyen qui effectuait une liaison régulière entre Tobrouk (est) et Zawia (ouest), ont-ils précisé.

"Nous étions à environ 22 milles marins au nord-est de Tripoli lorsque nous avons aperçu, vers 9 heures locales (07H00 GMT) ce vendredi, un groupe de personnes dans l'eau", a raconté à l'AFP Mohamad al-Kone, officier sur le pétrolier libyen Anouar al-Khaleej.

"Ils se trouvaient près d'un bateau pneumatique dégonflé où ils avaient remonté les corps de sept personnes dont un enfant en bas âge. Quatre femmes enceintes étaient introuvables", a-t-il poursuivi, précisant que l'opération de sauvetage s'était terminée vers 11H00 GMT.

Le pétrolier a ramené les survivants et les corps vers le port de Tripoli.

A l'arrivée à quai, l'une des rescapées s'est précipitée vers le zodiac, ayant identifié son enfant parmi les victimes, a constaté un journaliste de l'AFP.

La Libye n'est située qu'à un peu plus de 300 km de l'île italienne de Lampedusa que des centaines de migrants venus d'Afrique, de Syrie ou d'autres zones de conflit tentent chaque semaine d'atteindre.

Plus de 300.000 migrants ont traversé la Méditerranée depuis janvier, et plus de 2.500 personnes sont mortes en mer après avoir tenté de rallier l'Europe, selon le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés.

Minée par les violences, la Libye compte deux gouvernements rivaux, une situation qui facilite le travail des passeurs.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG