Liens d'accessibilité

Sept marins périssent dans l'ouragan Fred qui a balayé le Cap-Vert


L'ouragan Fred se déferle sur la côte de Cap-Vert

L'ouragan Fred se déferle sur la côte de Cap-Vert

Trois Sénégalais, deux Bissau-Guinéens, un Cap-Verdien et un Sierra-Léonais, membres d'équipage du chalutier grec Dimitrios sont morts dans l'ouragan Fred qui a balayé le Cap-Vert en début de semaine, lors du naufrage de leur bateau.

Carlos Silva, directeur de l'Institut national maritime et portuaire, a expliqué que le navire pêchait dans la zone économique exclusive bissau-guinéenne quand il a été surpris par une tempête avec de fortes vagues atteignant 7 mètres.

"Le capitaine du bateau a tenté une manoeuvre pour résister aux vagues, mais la houle était très forte, le navire n'a pas résisté, il a coulé. Le navire avait à bord 19 marins, 12 ont pu sortir par une vedette, 7 autres n'ont pas été retrouvés", a expliqué M. Silva.

"Après quatre jours de recherche par des moyens aériens venus du Sénégal, aucun survivant n'a été retrouvé. Je saisis l'occasion pour présenter mes condoléances aux familles des victime de cet accident", a-t-il conclu.

L'ouragan Fred, avec des vents atteignant par endroit 140 km/h, s'est abattu le 31 août sur une partie du Cap-Vert, affectant les transports aériens et les télécommunications dans cet archipel, qui s'est mis en état d'alerte maximum.

De fortes vagues ont été enregistrées au large du Sénégal, jusque dans l'archipel des Bijagos en Guinée-Bissau, a souligné M. Silva.

Selon le Centre national des ouragans (NHC) américain, Fred, qui a baissé d'intensité le 1er septembre, était le premier phénomène de ce genre à frapper le Cap-Vert depuis 1892. Il était classé ouragan de catégorie 1 (sur une échelle de 5), caractérisé par des vents allant de 117 à 153 km/h.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG