Liens d'accessibilité

Sénégal : le vote perturbé en Casamance


Danseurs dans un meeting de l'opposition à Ziguinchor, Casamance, le 14 mai 2011

Danseurs dans un meeting de l'opposition à Ziguinchor, Casamance, le 14 mai 2011

Les rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc) ont mis à exécution leurs menaces d'empêcher la tenue des élections dans certaines parties de la région.

Si le vote de dimanche s'est généralement bien déroulé à Dakar et dans ses environs immédiats, tel n'était pas le cas en Casamance, dans le sud du pays.

Les rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc) ont mis à exécution leurs menaces d'empêcher la tenue des élections, dans certaines parties de la région et particulièrement dans la circonscription de Bignona, située à une trentaine de kilomètres au nord de Ziguinchor, la ville principale.

Papiss Sadio (à g.) parle à un autre chauffeur à Ziguinchor (18 mai 2011)

Papiss Sadio (à g.) parle à un autre chauffeur à Ziguinchor (18 mai 2011)

Le commandant Saliou Ngom, le chargé de l'information de la zone militaire sud, a indiqué qu'un véhicule de l'armée qui escortait du matériel électoral a été attaqué samedi soir à Bessire, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Ziguinchor. Un soldat a été blessé.

Dimanche matin un convoi de l'armée sénégalaise qui protégeait du matériel électoral a été également attaqué dans la zone de Diégoune, située à environ 40 kilomètres au nord de Ziguinchor.

Cependant, le secrétaire général du Mfdc a condamné ces attaques.

XS
SM
MD
LG