Liens d'accessibilité

Torture au Sénégal : le président Wade répond à Amnesty International


Torture au Sénégal : le président Wade répond à Amnesty International

Torture au Sénégal : le président Wade répond à Amnesty International

A New York pour prendre part à l'Assemblée générale des Nations unies, le président Abdoulaye Wade a minimisé le rapport d’Amnesty International sur la pratique de la torture au Sénégal.

Selon ce rapport publié la semaine dernière et intitulé « Sénégal, terre d'impunité », « le recours systématique à la torture semble être considéré comme une manière tout à fait admissible de procéder à une enquête et d'aboutir à l'identification et la condamnation des coupables. »

L'ONG de défense des droits de l’homme relève qu'au cours des trois dernières années, au moins cinq personnes arrêtées pour des délits de droit commun sont mortes en détention, apparemment des suites de torture et que dans au moins quatre de ces cas, les présumés coupables n’ont pas été traduits en justice.

Le président Abdoulaye Wade a déclaré à notre envoyé spécial, Nicolas Pinault, que selon lui, il est excessif de parler d’impunité. « Amnesty International, parfois même en disant des choses qui sont justes, verse dans l’excès. »

XS
SM
MD
LG